GA4 – Comment filtrer le trafic interne Google Analytics 4 .

Franck Scandolera

Vous êtes à la recherche d’aide pour exclure le trafic interne sur Google Analytics 4 (GA4) ?

Dans ce nouveau guide GA4, je vous propose de voir rapidement la méthode pour exclure le trafic interne sur GA4.

Si vous êtes à la recherche d’infos sur Google Analytics 4 pour mieux comprendre les nouveautés et différence avec Universal Analytics, consulter mon guide dédié à GA4.

Le trafic interne regroupe les professionnels et prestataires d’une entreprise qui interviennent régulièrement sur son ou ses sites et applications mobiles. On peut retrouver les équipes informatique, marketing, communication, vente et support.

Mettre en œuvre un filtre d’exclusion du trafic interne est un préalable indispensable pour améliorer la précision des mesures Analytics. Cela est d’autant plus vrai pour les sites qui n’ont pas un très gros trafic. Sans filtre de trafic interne, la part de ce trafic par nature plus engagée biaise vos analyses et plus globalement votre représentation de la réalité.

Dans ce guide GA4, on va configurer l’exclusion du trafic interne d’une très grande et belle entreprise que je connais bien « webAnalyste » dont l’IP interne serait 98.161.59.21. Si besoin, n’hésitez pas à consulter l’aide de Google.

Définir le trafic interne Google Analytics 4.

Pour filtrer le trafic interne, il faut commencer par le définir.

Pour identifier le trafic interne, vous devez créer une règle qui définit l’adresse IP ou la plage d’adresses IP représentant ce trafic interne. Si cela est évident mon cher Watson, voyons comment procéder. La définition du trafic interne se fait au niveau du flux de données. Dans GA4, les flux de données correspondent aux données qui alimentent une propriété. Voyez une propriété GA4 comme une base de données dans laquelle on peut stocker les données Analytics de différentes plateformes App et Web.

Une fois connecté à votre propriété Google Analytics 4, accédez à l’admin en cliquant sur le picto « roue crantée » en bas à gauche. Cliquez sur l’item « Flux de données » visible dans la colonne centrale, celle des paramètres de votre propriété GA4. Puis cliquez sur votre flux de données pour accéder à ses paramètres.

Détails du flux Web.

On n’est pas encore arrivé à destination, il reste encore quelques clics à produire. Dans la vue « Détails du flux Web » qui permet de récupérer l’identifiant de la propriété et de configurer les mesures améliorées, cliquez sur « Autres paramètres d’ajout de balises ».

Prolongez naturellement le clic sur « Définir le trafic interne ».

Nous y voilà ! Ici, on va pouvoir créer les règles pour identifier le trafic interne grâce à une adresse IP ou plage d’adresses IP. La règle associe l’IP à la valeur par défaut « internal » du paramètre « traffic_type ». Ce paramètre sera associé à tous les événements avec la valeur par défaut du paramètre « internal » ou avec la valeur de votre choix. Vous pouvez également ajouter manuellement le paramètre traffic_type à votre code d’événement et lui donner la valeur de votre choix. Une définition qui servira de base à vos filtres pour inclure ou exclure les données du trafic interne.

Définir le trafic interne GA4.

Ici peu de mystère, vous devez identifier les IP (IPv4 et IPv6) avec des types de correspondance plutôt classiques (commence par, contient, se termine pas…). Malheureusement, à ce jour on ne trouve pas de correspondance basée sur les expressions régulières. Si vous avez un doute sur votre IP, cliquez sur le lien « Quelle est mon adresse IP ?« .

Créez autant de règle que d’adresse IP à exclure en normalisant une valeur commune du paramètre traffic_type, comme « internal ».

Comment filtrer le trafic interne d’une propriété Google Analytics 4.

Une fois notre adresse IP associée à une valeur (« internal » par défaut) du paramètre « traffic_type », intéressons-nous au filtre de données de la propriété GA4.

A ce jour Google Analytics 4 permet de créer deux types de filtre, le « trafic interne » et le « trafic des développeurs ». Le premier type celui qui nous intéresse inclura ou exclura les événements associés à la valeur du paramètre « traffic_type ». Le second filtrera les événements associés aux paramètres « debug_mode=1 » ou « debug_event=1« . Dans ce cas, vous vous demandez certainement comment tester votre implémentation si le trafic des développeurs était exclu ? Le filtre d’exclusion du trafic des développeurs n’est pas actif dans la vue Temps réel ou DebugView. A vous les joies du GTM debug sans penser aux lendemains qui déchantent.

Les filtres de données sont définis au niveau de la propriété. Ils seront donc actifs pour tous les flux de données intégrés dans la propriété. A l’instar d’Universal Analytics, les filtres de données GA4 ne sont pas rétroactifs. Une fois créé, le filtre est appliqué à toutes les données entrantes sans affecter les données historiques. Autrement dit, une donnée filtrée ne pourra être retrouvée. La rigueur sera un préalable quand il s’agira d’activer un filtre. Pour éviter les erreurs, les filtres peuvent être en mode de « test » avant d’être « activé » ou « désactivé ». Souvenez du précieux conseil de Yoda « testez, testez, testez tu devras, erreur de filtre tu éviteras ».

Voici un récapitulatif des 3 modes des filtres de données :

  • Test : Le filtre est « actif » sans modifier définitivement les données. Indispensable pour tester le filtre en temps réel avec la dimension GA4 suivante :
    • Nom de la dimension : « nom du filtre de données test »
    • Valeur de la dimension : <nom du filtre de données>.
  • Actif : Le filtre est actif, les modifications des données sont définitives.
  • Inactif : Comme son nom l’indique, le filtre est inactif, les conditions de filtrage ne sont pas évaluées.

Notez que si vous avez associé une autre variable que « internal » au paramètre « traffic_type », il faudra créer un nouveau filtre pour inclure ou exclure les événements associées à cette valeur.

Voilà, nous sommes arrivés à destination, vérifiez que vous n’avez rien oublié à bord. A bientôt ! Franck